Télévendeur(euse)

« Ne quittez pas, un conseiller va traiter votre demande… » Le télévendeur vous informe sur les garanties de votre contrat d’assurances, sur l’état de votre compte bancaire…

Centre(s) d’intérêt

  • J’ai la bosse du commerce,
  • J’ai le sens du contact

Nature du travail

Répondre aux questions
Le télévendeur renseigne les clients et dissipe leurs inquiétudes. Il apporte une réponse claire et précise à toutes les questions qui lui sont posées : délais, modalités de paiement, possibilités d’échange et de remboursement, existence ou non d’un service clientèle… L’enregistrement des commandes et leur suivi informatique font également partie de ses attributions.

Un commercial en ligne
Le télévendeur joue un rôle essentiel dans la stratégie de fidélisation de son entreprise. Il propose aux clients de renouveler leur abonnement, leur signale la sortie d’un nouveau produit, attire leur attention sur une offre spéciale… Il mène aussi des enquêtes pour évaluer leur degré de satisfaction.

Une offre sur mesure
Comme tout commercial, le télévendeur démarche une liste de clients potentiels. Il utilise tous les moyens à sa disposition pour établir un contact : téléphone, courriel… Il cible ses offres en fonction du profil de son interlocuteur (âge, sexe, centres d’intérêt, pouvoir d’achat…) et prépare soigneusement son argumentaire.

Compétences requises

À l’écoute et persévérant
Le télévendeur se distingue par son sens de l’écoute et du contact. Il use de sa force de persuasion pour vendre un produit ou un service. Tenace, il ne se laisse pas facilement décourager et garde son sang-froid en toutes circonstances. Il n’hésite pas à relancer ses interlocuteurs, sans jamais tomber dans le harcèlement.

Réactif et diplomate
Ayant un temps limité à consacrer à chacun de ses interlocuteurs, il doit saisir le sens d’une demande dès qu’elle est formulée. Il y apporte le plus rapidement possible une réponse claire et détaillée. Diplomate, il cherche à désamorcer les conflits : un geste commercial permet parfois d’empêcher une résiliation de contrat.

À l’aise à l’oral et à l’écrit
Avoir une bonne élocution ne suffit pas. Les échanges de courriers électroniques faisant désormais partie du métier, il est nécessaire de bien connaître les règles d’orthographe et de syntaxe. La maîtrise de l’anglais et/ou d’une autre langue étrangère est parfois exigée.